Le cru 2016 du bac au niveau de notre ONG est aussi bon que l’en dernier (voir ci-dessous). Quatre candidates se sont présentées, deux ont été reçues, dont une recalée de 2015. Voici nos bachelières 2016 montrant fièrement leur diplôme. Elles ont décidé de continuer à l’université, ce qui n’est pas une mince affaire, car elles vont côtoyer des jeunes de milieux très aisés, mais ces jeunes filles sont courageuses et opiniâtres. Leurs marraines et parrains leur font confiance pour relever le défi.

Les résultats du bac 2015 au Cambodge sont tombés. Et nous avons tout lieu d’en être satisfaits. Sur les quatre candidates parrainées par Lueur d’Orient qui se présentaient, deux ont obtenu le diplôme. Cela les place dans la moyenne nationale (55% de taux de réussite). Une troisième a choisi de redoubler sa Terminale pour se présenter de nouveau à la session 2016, la quatrième préférant chercher un emploi. Jusqu’ici rien d’exceptionnel direz-vous. Certes, mais ce qui rend exceptionnelle cette réussite, c’est l’origine de nos candidates. Jusqu’à récemment le bac était réservé aux couches aisées de la population et la corruption était la règle pour obtenir le précieux diplôme. Mais il y a deux ans les choses ont changé et des mesures radicales ont été prises pour empêcher la fraude et ouvrir le bac à toutes celles et tous ceux capables de l’obtenir. Et nos deux demoiselles qui sont d’une grande valeur mais qui viennent de populations défavorisées sont arrivées au bon moment. C’est grâce à l’aide et au soutien de leurs marraines/parrains qu’elles ont pu arriver jusque là, mais c’est bien elles qui ont passé et obtenu l’examen. Ce magnifique résultat est avant tout l’aboutissement d’un travail collectif.

Félicitations à nos jeunes diplômées