Les capacités d’accueil à Phnom Penh étant arrivées à leur limite, le président de notre ONG cambodgienne avait proposé d’ouvrir un centre annexe en province en cas de nouveaux parrainages. C’est Takeo qui a été choisi car c’est  une région relativement pauvre (bien que ce ne soit pas la seule, hélas !) et pas trop éloignée de Phnom Penh (environ 80 km).

Quatre nouveaux parrains et marraines ayant rejoint notre œuvre en juin, l’annexe a pu fonctionner dès juillet. Quelques travaux d’aménagement ont été nécessaires, ils ont été financés grâce à une généreuse donatrice qui désire conserver l’anonymat.

L’inauguration officielle a eu lieu le 6 août.

Les deux présidents, cambodgien et français, ont été reçus par les enfants.

Puis les officiels, chef de village, maire, etc, sont arrivés.

La présentation des locaux leur a été faite et les buts de l’association leur ont été expliqués.

Puis la plaque de l’association a été apposée, signe de la prise de possession des lieux.

Sans oublier la donatrice.

Notre enseignante a pu découvrir le matériel informatique mis à sa disposition.

Au Cambodge comme en France un évènement n’est digne de ce nom que si on se retrouve autour d’une table.

Le directeur de l’école du village, où nos enfants sont scolarisés, a tenu à présenter son établissement.

L’école se trouve à côté de la pagode, comme très souvent à la campagne au Cambodge.

Bien que l’école soit fermée pour les vacances, le directeur nous a reçus dans son bureau.

Une salle de classe a même été ouverte pour la circonstance.

La journée s’est terminée par la traditionnelle photo de famille où les premiers parrainés ont pu poser fièrement à côté des cadeaux offerts par leurs parrains et marraines de France.